80. C’est le nombre de joueurs âgés de 16 à 23 ans venus exprimer leurs talents sur la pelouse du Stade Basile Boli de la JS Pennes-Mirabeau, ce jeudi 14 décembre. Sous les yeux des recruteurs de la structure FFFusa, les jeunes footballeurs, une nouvelle fois venue des quatre coins de la France, ont donné le maximum pour se révéler sous leur meilleur visage. Récit d’une journée riche en surprises pour l’équipe FFFusa, qui sélectionnera d’ici une semaine, plusieurs joueurs ayant participé à l’événement, pour la grande finale à Clairefontaine en mars prochain devant les coachs américains. D’ici là, une deuxième détection sera organisée à Marseille le 1er février prochain…


« On a décidé de donner leur chance aux footballeurs amateurs »

C’est dans le superbe club house de la JS Pennes Mirabeau que jeunes footballeurs, mais aussi parents, ont été accueillis par l’équipe FFFusa, une trentaine de minutes avant la session matinale prévue à 10h15. L’objectif : Présenter de vive voix le déroulement de la journée et permettre aux familles de poser leurs questions autour de l’expérience proposée par la structure franco-américaine, rappelons-le, certifiée par la Fédération Française de Football. « On a décidé de donner leur chance aux footballeurs amateurs » s’exprime notamment Jerome Meary, co-fondateur FFFusa. Pas là pour vendre du rêve, celui qui s’occupe également du recrutement des joueurs internationaux pour la MLS (Drogba, Pirlo, Giovinco, Alessandrini entre autres) insiste bien sur l’importance de la motivation exprimée par les jeunes tant sur le plan du football que sur celui des études.

Une fois les interrogations de tout le monde levées, les joueurs sont appelés un par un pour signifier leur présence et récupérer les équipements du jour. Trois équipes de treize joueurs sont constituées pour réaliser une triangulaire de quarante-cinq minutes par rencontre. Les participants à la détection disposent donc d’une heure à une heure et demi pour afficher l’étendue de leur palette footballistique sous les yeux des recruteurs et de la caméra filmant l’intégralité des rencontres. Si le critère principal observé est la technique du joueur, les responsables FFFusa n’avaient pas omis de préciser qu’il est important de jouer simple et efficacement pour se faire remarquer dans une détection. Motivation, adaptation et bon état d’esprit sur le terrain seront également des facteurs essentiels pour faire partie des sélectionnés.

Sous la houlette des coachs de la JS Pennes Mirabeau présents pour apporter leur soutien dans l’encadrement de la détection, la session matinale, comme celle de l’après-midi pour l’autre moitié des inscrits, se sont déroulées dans le ton attendu : Du ballon, du ballon, et rien que du ballon ! Les gardiens, peu mis en évidence pour certains, ont tous été testés lors de spécifiques toujours filmés, destinés à décortiquer de plus près les aptitudes de chacun.

De belles découvertes !

Il est 17h passé quand Jerome Meary convoque les différents acteurs du jour pour faire le point sur la journée. Distribuant les bons points, ce dernier confirme que bon nombre de joueurs ont de réelles chances d’être selectionné pour la grande finale de Clairefontaine en Mars prochain, et encourage ceux qui ne le seront pas, à continuer d’envoyer du contenu vidéo pour prouver qu’ils méritent de faire partie de l´aventure.

Les jeunes présents sur cette détection doivent désormais patienter une semaine avant de recevoir la réponse tant attendue. Mais rassurrez-vous, aucun quotas n’est imposé. Comme le repète Jerome Meary lors de chacune des Détections FFFusa : « S’ils sont bons, ils seront pris ! »

Les inscriptions pour la détection du 1ER Février 2017 à retrouver : ICI

 *Les joueurs interviewés lors de la détection verront leurs témoignages complets publiés dans les prochaines semaines

Retour